Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2014

MARDI 16 SEPTEMBRE AVANT PREMIERE DE "PRIDE" A L'ATALANTE DE BAYONNE

PRIDE 4.jpg

19h 30 apéro - tapas préparé par Les BASCOS
20h 30 projection en avant - première de PRIDE

 

Synopsis: Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, les Mineurs votent la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève.

Mais le syndicat des Mineurs semble bien embarrassé de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres...



FAITES TOURNER L'INFO ! INVITEZ VOS AMI-E-S !!!

07:17 Publié dans BASCOS, CINEMA, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2014

BAYONNE, JEUDI 20 FEVRIER 19h 30: APERO - CINE AUTOUR DU FILM "DALLAS BUYERS CLUB"

2u5dwl3.jpg

A NE PAS RATER! un film primé par deux fois aux récents Golden Globe et nommé 6 fois aux prochains Oscars.

Soirée organisée par l'association des Bascos à l’Autre cinéma de Bayonne ( 3 quai Sala) avec un apéritif convivial autour de la projection du film « Dallas buyers club » du réalisateur canadien, Jean-Marc Vallée, auteur du mémorable « CRAZY »

Un film plein d'énergie qui traite avec humanité et même humour l'histoire vraie dans les années 80 , de Ron Woodroof, un cowboy électricien du Texas macho et viril, alcoolique, raciste et accro au sexe qui apprend qu'il est atteint du sida, alors même que cette maladie est considérée alors comme celle des homosexuels.

Ostracisé par son milieu , Woodroof décide de se battre. Dans son parcours, il fait la rencontre de Rayon, un travesti atteint aussi du VIH. Ils s'embarquent ensemble dans l'aventure de la contrebande de médicaments.

Un film coup de poing qui marque la résurrection de l'acteur Matthew McConaughey.

Ouvert à toutes et tous !

11:07 Publié dans BASCOS, CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2013

BAYONNE : JEUDI 21 FEVRIER VENEZ DECOUVRIR "LA PARADE" A L'AUTRE CINEMA

la-parade-affiche.gif

Après « la visite de la fanfare », découvrez jeudi 21 février 20h 30 le nouveau film de Srđan Dragojević : « La parade »

Synopsis : En voulant sauver son pitbull chéri et contenter sa fiancée capricieuse, Lemon, parrain des gangsters de Belgrade, se voit obliger d’assurer la sécurité de la première GayPride de Serbie.Pour l’aider dans cette mission impossible, il part à la recherche d’anciens mercenaires.

Serbes, musulmans, bosniaques, albanais du Kosovo et combattants croates se retrouvent aux côtés des militants homosexuels. Comment cet équipage hétéroclite qui n’aurait jamais dû se rencontrer va-t-il arriver à transcender les frontières et leurs différences ?...

Le film est précédé par un apéro proposé par Les Bascos

 à partir de 19h 30.

07:07 Publié dans BASCOS, CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2012

BAYONNE JEUDI 29 NOVEMBRE 19 H 30 PREMIERE DU FILM "LES INVISIBLES"

affiche-Les-Invisibles-2012-1.jpg

 

JEUDI 29 NOVEMBRE 19h 30  A  L’AUTRE CINEMA DE BAYONNE

PREMIERE DU FILM    « LES INVISIBLES »

Soirée-débat autour du film Les Invisibles en présence de Thérèse Clerc, l'une des protagonistes du film. Apéritif proposé par l'association les Bascos à partir de 19h30.

Alors que le projet de loi pour le mariage révèle toutes les homophobies, les BASCOS, association LGBT du Pays basque vous invite à découvrir ce film choc.

Des hommes et des femmes, nés dans l'entre-deux-guerres. Ils n'ont aucun point commun sinon d'être homosexuels et d'avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l'amour. Aujourd'hui ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagée entre la volonté de rester des gens comme les autres et l'obligation de s'inventer une liberté pour s'épanouir.

Ils n'ont eu peur de rien…

 Nouvel Obs : Un documentaire beau et puissant, où pour la première fois des hommes et des femmes racontent leur vie homosexuelle face caméra.

Les Inrocks : Les Invisibles », un documentaire fragile troué d’instants magiques.

La dépêche : Un film poétique, d'une rare intensité émotionnelle.                                     

Télérama : en filigrane, une évocation passionnante de la vie gaie et lesbienne en France depuis un demi-siècle.

12/07/2012

"80 JOURS / 80 EGUNEAN" EN SEANCE DE RATTRAPAGE A L'AUTRE CINEMA

cartel80eguneanjpg.jpg

80 JOURS ou un film basque à (re)découvrir cette semaine à l’Autre Cinéma de Bayonne. Dans une chambre d’hôpital, Axun, 70 ans, retrouve par hasard une amie de jeunesse, Maite, venue elle-aussi s’occuper d’un proche. Une grande complicité renaît peu à peu entre les deux femmes. Axun doit alors faire face à des sentiments refoulés depuis bien longtemps…. 

Jon Garaño et José Mari Goenaga se sont inspirés d’une histoire survenue dans leur entourage pour mettre en scène 80 JOURS, qui aborde avec délicatesse et justesse deux sujets tabous, l’homosexualité et la vieillesse. Triplement récompensé au festival Cinespaña de Toulouse (Prix du Public, du Scénario et d’Interprétation féminine), ce film émouvant est, après ANDER, une nouvelle preuve du dynamisme du cinéma basque et de sa capacité à traverser les frontières avec des histoires aussi singulières qu’universelles…

Pour connaître les horaires : cliquez ici !

12/06/2012

BAYONNE: AVANT PREMIERE DU FIM "MARLEY" A L'AUTRE CINEMA

La légende du reggae Bob Marley sera ce  mardi soir 20h 30 en avant première  à l’affiche de l’Autre Cinéma avec le documentaire « Marley » de  Kevin MacDonald (“Le dernier roi d'Écosse”, “Un jour en septembre”). Une soirée en partenariat avec le festival EHZ, dont l’équipe assistera à la séance.

31/05/2012

A L'AFFICHE DU CINEMA LE ROYAL DE BIARRITZ CE VENDREDI 1er JUIN

En pleine préparation de la Lesbian Gay Pride, l’association des Bascos vous propose ce vendredi 1er juin à partir de 19h 30, une soirée de films LGBT traitant notamment de l’homoparentalité avec la comédie « Les joies de la famille » et du couple gay avec « Week-end ».Pass:  8 euros pour les 2 fims.

JOIES FAMILLE.jpg

Week-End_Andrew-Haigh_affiche_72dpi.jpg

05:22 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2012

LAURENCE ANYWAYS, PRIX LGBT, QUEER ET DECALE A CANNES

Le film de Xavier Dolan «  Laurence anyways » a reçu  le prix «LGBT, queer et décalé» du Festival de Cannes.  L’histoire : Dans les années 90, Laurence annonce à Fred, sa petite amie, qu’il veut devenir une femme. Envers et contre tous, et peut-être bien eux-mêmes, ils affrontent les préjugés de leur entourage, résistent à l’influence de leur famille, et bravent les phobies de la société qu’ils dérangent.  Pour en savoir + sur ce film : http://www.laurenceanyways.ca/

"Laurence anyways" sortira en France le 18 juillet

23/05/2012

VENDREDI 1er JUIN A BIARRITZ: SOIREE CINE LESBIAN GAY PRIDE

A l’approche de la marche des fiertés de Biarritz, le cinéma Le Royal, 8 avenue Foch à Biarritz, a programmé en partenariat avec Les BASCOS, le vendredi 1er juin, une soirée de film LGBT :

19h 45 : « Les joies de la famille » ou l’histoire de deux garçons suédois qui adoptent un adolescent…homophobe ! Un film de la réalisatrice Ella Lemhagen.

22h : « Week-end » ou les amours naissants de deux garçons après leur rencontre en club. Juste et touchant. Un film du réalisateur Andrew Haigh.

02/05/2012

17 MAI, JOURNEE CONTRE L'HOMOPHOBIE : LES BASCOS PROPOSENT "WEEK END" A "L'AUTRE CINEMA" DE BAYONNE

06/04/2012

HENDAYE: OUVERTURE CE SOIR DE LA 5ème EDITION DU FILMAR

"Vacarme en haute mer", film de clôture du festival 

Le Festival international du film de la mer  (Filmar) se tient pour sa 5éme édition  à Hendaye à partir de ce vendredi 6 avril 20h au  lundi  9. Les projections du Festival international du film de la mer, sont totalement gratuites et se déroulent dans l’auditorium Antoine d’Abbadie, dans le quartier Sokoburu (Hendaye Plage). Pour en savoir plus, découvrez le programme en cliquant ici ! ; lisez l’article de Sud Ouest : les toiles de mer débarquent.

 

Site officiel du festival : http://filmar.hendaye.com/

 

17:31 Publié dans CINEMA, NATURE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hendaye

14/03/2012

LE PROGRAMME DE BI HARRIZ LAU XORI 2012

 

Bi-Harriz-Lau-Xori.jpg

 

Le festival des expressions basques Bi Harriz Lau Xori est de retour à Biarritz pour 18e édition :  cinéma, arts visuels, musique et danse,  Ce sera du  20 au 24 mars prochains. Pour télécharger le programme : cliquez ici !

22/02/2012

A L'AFFICHE DE L'ATALANTE A BAYONNE: ALBERT NOBBS

Au XIXème siècle, dans l’Irlande en proie à de terribles difficultés économiques, une femme se fait passer pour un homme afin de pouvoir travailler. Pendant trente ans, elle trompe son entourage, employée dans un hôtel sous le nom d’Albert Nobbs, en tant que majordome… . 

Pour connaître les horaires : http://www.cinema-atalante.org/

 

07:27 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

16/02/2012

DECOUVREZ GARTXOT SUR NOS ECRANS

"Gartxot", le premier long-métrage d’animation en basque est déjà sorti sur les écrans du Pays basque au sud de la Bidasoa (Bilbao, Gasteiz, Donostia et Iruña.) Le film part maintenant à la conquête de nos écrans en Pays basque  nord.

Il sera  projeté ce samedi 18 février 21h au cinéma Maule Baitha de Mauléon, puis le 23 février 18h à Saint Palais, le 20 mars au Royal de Biarritz et le 10 avril au cinéma Haritz Barne d’Hasparren. Source : http://www.eitb.com/fr/

 Gartxot c’est d’abord  la création  d’un écrivain  basque du début du XX ème siècle, Arturo Campion, qui a publié en 1917 "El bardo de Itzaltzu". Gartxot est devenu plus récemment (2003) un personnage de bande dessinée et a fait l'objet d'un court métrage, amorce du film qui sort aujourd'hui.

L’intrigue se situe au XII ème siècle entre la vallée d’Itzaltzu d’où est originaire Gartxot, et le monastère d’Orreaga (Ronceveaux). Deux mondes s’opposent : l’un représenté par  les moines  qui veulent imposer une généralisation du latin  et de l’autre  Gartxot, serviteur au monastère, qui refuse cette uniformisation : son fils  Mikelot  réputé pour son chant ne veut pas perdre son identité et  désire continuer à chanter en basque les chants ancestraux. L’abbé bannit le barde Gartxot et emprisonne son fils. Mais celui-ci parvient à s’enfuir et chante aux côtés de son père. Ses chants deviennent le symbole de la lutte contre l’oppression.  

 Ce film va cependant au-delà du simple plaidoyer pour la langue basque et propose des clés permettant de comprendre la conquête de la Navarre qui s'amorce au XIIème.

 Il a fallu quatre années pour que les  dessinateurs Asisko Urmeneta (l'un des créateurs de « Kukuxumusu »)  et Marko Ampsach, le réalisateur Juanjo Elordi, le scénariste Barruetabeña et le compositeur Benito Lertxundi (écoutez sa chanson)  réussissent à mener à bout cet ambitieux projet.

 

Pour en savoir + : http://gartxotfilma.com/

06:08 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

14/02/2012

LE PALMARES DE ZINEGOAK, LE FESTIVAL DE CINE LGBT DE BILBAO

My last round Hector y Roberto copia.jpg

"Après six jours de projections dans les salles de Bilbo, pas moins de 8 000 spectateurs, 43 programmes en compétition, le festival de cinéma gay-lesbo-trans Zinegoak a rendu son verdict samedi soir, à la salle Mitxelena du Bizkaia Aretoa." Lire tout l'article du journal du pays basque

 

05:25 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

10/02/2012

PAYS BASQUE: 1er FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DES DROITS DE L'HOMME

FIDH.jpg

Jusqu’à  samedi 11 février, découvrez le Festival international du film des droits de l'homme. 

Organisé par Secours Catholique/Caritas International, en partenariat avec CCFD-Terre Solidaire, Avocats sans Frontières, Amnesty et Alliance, ce festival propose 5 films suivis de débats sur les thèmes des droits humains, politiques, socio-économiques ou environnementaux. Les séances se déroulent  au Royal de Biarritz, au cinéma Saint Louis de St Palais  et au cinéma Le Vauban de Saint-Jean-Pied-de-Port

Pour découvrir tout le programme : cliquez ici !

06:14 Publié dans CINEMA, DROITS | Lien permanent | Commentaires (1)

05/02/2012

TOULOUSE DU 6 AU 12 FEVRIER: FESTIVAL "DES IMAGES AUX MOTS"

dima-toulouse.jpg

 

Retrouvez tout le programme du festival  : des images aux mots .

 

11:31 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

01/02/2012

Du 6 AU 12 FEVRIER A BILBAO: ZINEGOAK, LE FESTIVAL DE CINE LGBT

 

Pour en savoir + : cliquez ! 

07:42 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

31/01/2012

DU 10 AU 14 FEVRIER,LES JOURNEES GAIES ET LESBIENNES DE PAU

Festival pau.jpg

 

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION IDEM DE PAU

 

Cette édition 2012 a choisi sept longs métrages pour étonner, voire provoquer, afin que vous ressortiez de la projection avec encore plus de questions qu’en arrivant... et peut-être même aussi certains éléments de réponse... Place donc à l’amour et à la singularité !

En ouverture et en avant-première nationale, un couple hors du commun est incarné par Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart dans une œuvre impertinente et brillante, « Bye Bye Blondie », suivie d’un débat avec son auteure Virginie Despentes.

Avec « 80 Jours », le cinéma basque ose montrer l’amour au troisième âge. Cette histoire, traitée avec délicatesse, servira de tremplin à notre invitée Brigitte Rollet, spécialiste des questions de genre et de sexualité au cinéma.

Pourquoi ne pas se vivre homme et femme à la fois ? Comment peut s’exprimer le sentiment amoureux au-delà des sexes et du genre ? C’est ce qu’abordent sous un angle rare et touchant deux documents d’exception, « Crossdresser » et « La Ballade de Genesis et Lady Jaye ».


Sans oublier la poésie de « Contracorriente », histoire d’amour à la limite du fantastique, magnifiée par la beauté des plages péruviennes. Ni le drame avec « Victim », qui marqua profondément son époque. Ni le rire enfin avec la comédie rafraîchissante « Let my people go », désopilante et déjantée.

 

Pour découvrir la programmation et les horaires : cliquez !

05:40 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1)

13/12/2011

DONOMA LE FILM QUI FAIT LE BUZZ, CE SOIR A BAYONNE

Donoma.jpg

C'est l'oeuvre à  150 euros (?) de  Djinn Carrénard, qui a signé le scénario, l’image, le son , le montage… le tout avec des  acteurs bénévoles . Et bien sur la distribution est dans la même veine avec  le “Donoma guerilla tour”,  un bus  qui sillonne l’hexagone .  Toute l'équipe du film  sera donc  ce soir 20h 15   à l’Autre cinéma de Bayonne. Pour en savoir + sur cette production :  cliquez!

 

 DONOMA est un film choral :il y a tout d’abord Analia, enseignante dans une classe de lycée professionnelle ; elle est harcelée par Dacio, le cancre de sa classe qui ne lui laisse pas une minute de répit. La tension entre la prof et l’élève se transforme soudainement en une attirance physique passionnelle…


La seconde histoire parle de Chris, une jeune photographe n’ayant jamais eu de relation amoureuse et qui va décider de faire une expérience : se mettre en couple et vivre chez elle avec le premier inconnu qu’elle croisera dans le métro. C’est Dama qu’elle choisira. Une seule règle de vie commune : interdiction de parler !

La dernière histoire parle de Salma, une adolescente atypique ballottée entre sa soeur malade, Soraya, et ses problématiques adolescentes, et qui se réveille un jour avec des stigmates christiques aux poignets… Mais Salma ne croit pas en Dieu, a un profond rejet pour la religion, alors pourquoi ces signes ? Sur son trajet elle croise Rainé, jeune homme profondément croyant et pratiquant. Saura-t-il lui expliquer ce que le surnaturel tente de lui dire ?

Toutes ces histoires se croisent sans s’influencer, et trouvent une symbolique dans le lever de soleil qui donne son nom au film : Donoma (Le jour est là).

06:44 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

26/11/2011

LE PROGRAMME DU FIFAVA 2011

Ce matin, en ouverture du  FIFAVA d’Anglet : "Planter des rêves" de Pierre Antoine Carpentier ,  prix du  meilleur film vidéo 2010 au Certamen de Juven d’Irun. Synopsis: Théo, âgé de 6 ans, est atteint d'un cancer. Il découvre dans un livre pour enfant que la lune a des pouvoirs guérisseurs. Avec laide de son grand frère, Arthur, 10 ans, ils vont se mettre à la recherche d'un morceau de lune. Pierre, qui travaille à l'hôpital en tant qu'homme d'entretien, va se retrouver, bien malgré lui, associé à cette quête.

Affiche-2011.jpg

 

Ce week-end donc , 6ème édition du  festival international du film amateur vidéo  d’Anglet (FIFAVA) :   24 vidéos sélectionnées. Voici la programmation 2011

Séance continue et gratuite ce samedi, de 10 heures à 11 h 30 : débat rencontre avec Joël Callède, auteur de BD, sur les liens entre BD et cinéma  aux Écuries de Baroja. L’après-midi  de 14 à 20 heures : projection des films en compétition, au cinéma Monciné, rue des Barthes. Dimanche, à partir de 10 heures, projection des films primés aux Écuries de Baroja.  Fiche pratique : ici !

                                                                                                             

 Pour en savoir   : www.fifava.fr.

09:14 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anglet

18/11/2011

SORTIE EN SALLE DE GARTXOT, PREMIER FILM D'ANIMATION BASQUE

 "Gartxot", le premier long-métrage d’animation en basque, sort aujourd’hui sur les écrans du Pays basque au sud de la Bidasoa (Bilbao, Gasteiz, Donostia et Iruña.)

 Gartxot c’est d’abord  la création  d’un écrivain  basque du début du XX ème siècle, Arturo Campion, qui a publié en 1917 "El bardo de Itzaltzu". Gartxot est devenu plus récemment (2003) un personnage de bande dessinée et a fait l'objet d'un court métrage, amorce du film qui sort aujourd'hui.

L’intrigue se situe au XII ème siècle entre la vallée d’Itzaltzu d’où est originaire Gartxot, et le monastère d’Orreaga (Ronceveaux). Deux mondes s’opposent : l’un représenté par  les moines  qui veulent imposer une généralisation du latin  et de l’autre  Gartxot, serviteur au monastère, qui refuse cette uniformisation : son fils  Mikelot  réputé pour son chant ne veut pas perdre son identité et  désire continuer à chanter en basque les chants ancestraux. L’abbé bannit le barde Gartxot et emprisonne son fils. Mais celui-ci parvient à s’enfuir et chante aux côtés de son père. Ses chants deviennent le symbole de la lutte contre l’oppression.  

 Ce film va cependant au-delà du simple plaidoyer pour la langue basque et propose des clés permettant de comprendre la conquête de la Navarre qui s'amorce au XIIème.

 Il a fallu quatre années pour que les  dessinateurs Asisko Urmeneta (l'un des créateurs de « Kukuxumusu »)  et Marko Ampsach, le réalisateur Juanjo Elordi, le scénariste Barruetabeña et le compositeur Benito Lertxundi (écoutez sa chanson)  réussissent à mener à bout cet ambitieux projet.

Bascoblog  espère que cette oeuvre rencontrera un vif succès et attend avec impatience  une sortie prochaine sur les écrans à Bayonne.

 

Pour en savoir + : http://gartxotfilma.com/

 

Lire l'article du Journal du Pays Basque

06:51 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2011

DISPARITION DU CINEASTE BASQUE ANTTON EZEIZA

ezeiza.jpg

 

Le cinéaste basque Antton Ezeiza est décédé ce mardi 15 novembre à Donostia. Pour découvrir ou mieux connaître celui que l’on présente comme l'un des pères du cinéma basque, lisez l'hommage d'EITB

Lire aussi Antton Ezeiza, le cinéaste basque oublié dans le Journal du Pays Basque

06:17 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

09/11/2011

(RE) DECOUVRIR LA FILMOGRAPHIE D'ALEX DE IGLESIA

Quatre villes du Pays basque (Gasteiz, Bilbao, Donostia et Bayonne) proposent  pendant quatre mois la  filmographie intégrale du réalisateur Alex de la Iglesia, l’un des cinéastes  basques le plus connu. Il a popularisé la comédie noire et le fantastique décalé dans le cinéma espagnol avec des œuvres comme  Action Mutante ,  Le Jour de la bête ( 6 goyas !),  Perdita Durango, Morts de rire, 800 balles, Mes chers voisins (qui l’a fait connaître en France) ou encore crime farpait. Son dernier film La Chispa de la Vida   sera présenté en avant-première à Bilbao.

C’est le 18 novembre que sera projeté à l’Atalante de Bayonne son premier film Action mutante, l’histoire d’un groupuscule de handicapés en lutte contre la société qui les a marginalisés et qui décide  de kidnapper la fille d’un  industriel millionnaire, fabricant de petits pains complets…

07:20 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bayonne, atalante

02/11/2011

L'AUTRE CINEMA DE BAYONNE, SOIREE AUTOUR DU CINEMA IRANIEN

L’Autre cinéma de Bayonne s’est associée à Amnesty International pour proposer  ce vendredi à partir de 19h 30 une soirée sur le  cinéma iranien. A l’affiche la projection de deux documentaires : « Fragments d’une révolution » ( film anonyme  qui dénonce la fraude massive aux élections présidentielles et les mouvements de révolte qui ont suivi) et « Ceci n’est pas un film » de Mohammad Rasoulof et Jafar Panahi,  ( voir vidéo)

 Ces  projections seront suivies d’une rencontre avec Bamchade Pourvali, essayiste, critique et spécialiste du cinéma iranien. Tarifs : 7,20 euros, 6 euros pour les adhérents.

+ infos : http://www.cinema-atalante.org/

06:23 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

28/10/2011

TERREUR SUR DONOSTIA ...

 

Du 29 octobre au  4 novembre aura lieu à Donostia (Saint Sébastien), la XXII°  semaine du cinéma fantastique et d’horreur.

Cette manifestation  propose trois sections ( longs-métrages, courts-métrages  comme ci-dessus- et courts-métrages réalisés en Espagne), un cycle cinématographique, un cycle pour enfants, une exposition, et, même des représentations théâtrales. Pour tout savoir de la programmation : téléchargez le programme en pdf

Pour en savoir + : cliquez ici !

06:03 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

27/10/2011

"NOCES EPHEMERES" EN AVANT PREMIERE A BAYONNE

Avant-Première de « Noces éphémères »  ce jeudi 27 octobre à 20h30 à l’Autre Cinéma en présence du réalisateur franco-iranien Reza Serkanian.

Synopsis : Une société qui étouffe les désirs et les aspirations individuelles. Une relation entre le jeune et fougueux Kazem et sa belle-soeur Maryam. Une ville iranienne où se pratique une coutume étrange : le mariage à durée déterminée…

 

 

11:07 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0)

26/10/2011

HOMMAGE AU CINEASTE JEAN PIERRE GRASSET

Dix ans après la mort du cinéaste  Jean-Pierre Grasset, l'association ZTK et l'Espace culturel des grottes d'Isturitz et Oxocelhaya  veulent lui rendre un hommage.

De 1998 à 2004, Jean Pierre Grasset a en effet réalisé quatre documentaires sur la musique, le chant et la création en Pays Basque. Ces quatre films seront projetés de vendredi 28 à dimanche 30 octobre.

Vendredi 28 octobre

18.00 : Projection du documentaire "Zazpiak bat" à la médiathèque Pierre Espil de Hasparren. Discussion après le film avec le compositeur Peio Cabalette et le musicien et biographe Etienne Rousseau. Gratuit.

21.00 : Soirée "Bat bi", euskal rocka bizi ote da? à Ttattola à Hasparren. Emission Lehiotik de la chaîne de télévision participative Kanaldude diffusée en direct sur le site www.kanaldude.tv. Intervenants : musiciens, public, programmateurs. Avec concert d’Egurra ta kitto et Hurmurao . Gratuit.

Samedi 29 octobre

18.00 : Diffusion du documentaire "Hatsa"(le souffle) au Musée basque de Bayonne. Après la projection, discussion avec des témoins du travail de Jean-Pierre Grasset : Claude Labat et Paxkal Indo. Gratuit.

Dimanche 30 octobre

17.00 : Projection du documentaire "Ama" sur la culture du chant en Soule au cinéma Haritz-Barne de Hasparren. Projection suivie d’un concert avec les quatre chanteuses souletines du groupe Amaren alabak. Seule entrée payante de ces journées, à 6 euros.

 

L'association ZTK va par ailleurs rééditer en novembre ces quatre documentaires en DVD avec un sous-titrage en euskara (langue basque).

A l'occasion de cet hommage,  Bascoblog vous propose de visionner le dernier long métrage de Jean Pierre Grasset "Lokarri"  qui vient d’être mis en ligne par Paxkal Indo.

Synopsis : Imanol (Stéphane Rideau)  un jeune basque joueur de Cesta Punta  n'a qu'un rêve :  partir. Mais ses rencontres avec Viviane, jeune parisienne passionnée de culture basque et avec Ximixta, joueur mythique des années 70, vont peu à peu lui faire découvrir qu'il n'a plus besoin de traverser l'Atlantique pour réaliser ses rêves...

Lokarri from Paxkal INDO on Vimeo.


17/10/2011

PALMARES DU FESTIVAL DES JEUNES REALISATEURS 2011

 SAINT JEAN DE LUZ.jpg

 

CHISTERA DU MEILLEUR RÉALISATEUR

 

 Michaël R. ROSKAM pour le film BULLHEAD (Belgique)

 

CHISTERA DU MEILLEUR FILM

 

 UNE BOUTEILLE À LA MER de Thierry Binisti (France) sur les écrans  le 28/12

 

CHISTERA DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION MASCULINE

 

 Matthias SCHOENAERTS pour le film BULLHEAD de Michaël R. Roskam

 

CHISTERA DE LA MEILLEURE INTERPRÉTATION FÉMININE

 

 Sandra HÜLLER pour  L’AMOUR ET RIEN D’AUTRE de J Schomburg (All)

 

CHISTERA DU COURT-MÉTRAGE

 

 L’ACCORDEUR d’Olivier Treiner (France)

 

CHISTERA DU PUBLIC

 

 LES ADOPTÉS de Mélanie Laurent (France) qui sortira en salles le 23/11

 

 

CHISTERA DU PUBLIC COURT-MÉTRAGE

 

AIME-MOI de David Courtil (France)

 

CHISTERA DU JURY JEUNES


 LES ADOPTÉS de Mélanie Laurent (France)

 

+ infos : cliquez !

05:58 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint jean de luz

02/10/2011

PALMARES DU FESTIVAL BIARRITZ AMERIQUE LATINE 2011

 

Les acacias, le premier film de Pablo Giorgelli 

 Argentine/Espagne 85 min - VOSTF

Sur l’autoroute qui relie Asunción à Buenos Aires, un camionneur doit emmener avec lui une femme qu’il ne connaît pas et son bébé. Ils ont devant eux 1500 kilomètres, et le début d’une belle histoire.

Le film a déjà reçu la Caméra d'Or du Meilleur Premier Film au 64e Festival de Cannes.

Sur nos écrans le 4 janvier 2012 

 pour en savoir + : cliquez !



Palmarès Festival de Biarritz 2011:

Long métrage:

- Abrazo du meilleur film long métrage : "Las Acacias" de Pablo Giorgelli;

- Prix du Jury : "Porfirio" de Alejandro Landes (Colombie)

- Prix de la critique : "El Premio" de Paula Markovitc

- Prix d'interprétation féminine : l'actrice Paula Galinelli Hertzog pour "El Premio" de Paula Markovitch (Mexique)

- Prix d'interprétation masculine : l'acteur Ramirez Aldana pour "Porfirio" de Alejandro Landes (Colombie)

- Le Prix du public : "Boleto al paraiso" de Gerardo Chijona (Cuba)

Documentaire:

- Abrazo du film documentaire : "Abuelos" de Carla Valencia Davila (Equateur)

- Mention spéciale pour "El lugar más pequeño" de Tatiana Huezo (Salvador - Mexique)

- Prix du public du documentaire : "El tren de las moscas" de Nieves Prieto Tassier (Mexique)

Court métrage:

- Abrazo du meilleur court métrage : "Coral" de Ignacio Chaneto (Argentine)

- Mention spéciale du jury pour : "Luminaris" de Juan Pablo Zaramella (Argentine)

 

Séances de rattrapage pour les films primés

ce dimanche à partir de 10h au Casino.

08:33 Publié dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biarritz, pays basque