Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

HOMOPHOBIE

  • SAMEDI 9 JANVIER A BIARRITZ, "L'HOMOPHOBIE, PARLONS-EN"

    homophobie.jpg

    Ne ratez pas ce samedi 9/1 au Colisée de Biarritz - 11 avenue sarasate - : L'HOMOPHOBIE , PARLONS-EN, une pièce de théâtre par la troupe du sentier. Entrée gratuite.

    Etudiants en formation d'éducateur spécialisé à l'AFMR Etcharry formation développement, ils  souhaitent  faire une sensibilisation sur le thème de l'homophobie. Pour ce faire, une pièce de théâtre se déroulera le samedi 9 janvier à 20h30 avec la troupe de théâtre du sentier à la salle du Colisée à Biarritz.

    Le spectacle est ouvert à tout public (déconseillé au moins de 12 ans).Un Lunch sera organisé à la suite de la pièce.

  • REPORTAGE PHOTOS LESBIAN GAY PRIDE BIARRITZ 2015 - FILM EN PREPARATION

     1.jpg

    2.jpg

    3.jpg

    4.JPG

    5.jpg

    6.jpg

    7.JPG

    8.JPG

    9.JPG

    10.JPG

    11.JPG

    12.JPG

    13.JPG

    14.jpg

    15.JPG

    16.JPG

    17.JPG

    18.JPG

    19.JPG

    20.jpg

    21.JPG

    22.JPG

    23.JPG

     

    25.JPG

    26.JPG

    27.JPG

    28.JPG

    29.JPG

    31.jpg

    32.jpg

     

    34.jpg

    35.JPG

    36.JPG

    37.jpg

    38.jpg

    40.jpg

    39.jpg

    41.JPG

    43.JPG

    30.JPG

    44.jpg

    45.JPG

    46.JPG

    47.jpg

  • BAYONNE: CAMPAGNE D'AFFICHAGE CONTRE L'HOMOPHOBIE

     Le Refuge 2.jpg

    Du 20 septembre au 4 octobre a lieu sur Bayonne une campagne d’affichage contre l’homophobie menée par l’association Le Refuge avec le soutien des Bascos, l’association LGBT du Pays basque. Ce sont pas moins de 25 affiches grand format que l’on peut découvrir sur le réseau municipal Decaux.

    Cette campagne vise à « sensibiliser le grand public à la détresse des jeunes homosexuels rejetés par leurs proches »  

    L’association Le Refuge  propose un hébergement temporaire et un accompagnement social et psychologique à ces jeunes majeurs, garçons et filles, victimes d'homophobie, en rupture familiale.  La ligne d'écoute du Refuge est joignable, 24h/24 et 7j/7,  par appel ou par SMS au 06 31 59 69 50. Elle permet d'établir un premier contact avec les jeunes LGBT victimes d'homophobie ou de mal-être dû à leur orientation sexuelle.

     Les Bascos qui ont signé  en juin une convention avec l’association Le Refuge accueillent par ailleurs les jeunes LGBT  dans l’espace Txalaparta, 10 rue Laffitte, chaque mercredi de 15h à 22h. Ils peuvent aussi être contactés au 06 69 64 36 27 ou 05 59 20 O4 01 .

    Le Refuge 3.jpg

     

  • SAMEDI 12 JUILLET 22H 45 ANGLET PLAGE: "OUT THE LINE UP"

     photo-main.jpg

    Les Bascos, association LGBT du Pays basque, qui soutient le film  OUT IN THE LINE UP initié par Thomas Castets*,  invite à la projection  qui aura lieu ce samedi 12 juillet à 22h 45 dans le cadre du  Festival international du film de surf d'Anglet 2014.

    L’homosexualité fait encore partie des sujets tabous dans le milieu du surf où le cliché du surfeur blond avec la surfeuse en bikini a la vie dure. Pourtant  les surfeurs gays et lesbiennes existent, y compris sur le tour professionnel ; certains ne souhaitant pas afficher leur orientation sexuelle, d’autres n’osant pas, de peur d’être rejeté(e)s par le public, par les sponsors. Ces surfeurs isolés ont réussi à se connecter grâce à Internet et aux réseaux sociaux où ils forment maintenant une véritable communauté.

    C’est ce sujet que développe le documentaire « OUT IN THE LINE UP ». Synopsis : Après 20 ans de silence, le champion de surf australien David Wakefield est prêt à révéler le secret qui pourrait bouleverser sa vie. Au même moment, à l’autre bout de la planète, un français, Thomas Castets entreprend de créer le premier réseau social de surfeurs gay…

    « Out of the Line Up » met ainsi  à jour une culture caractérisée à ses débuts entre liberté d’esprit et amour de la nature. Mais le comportement masculin dominant régnant chez les surfeurs a pu aussi avoir des conséquences négatives en marginalisant d’autres minorités du groupe.

     

  • COMMUNIQUE DE PRESSE A L'OCCASION DU BAL RUSSE A BIARRITZ

    1-homophobie-tue.jpg

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Les violons du bal ici,

    la traque aux homos là-bas !

    Ce samedi 2 novembre dans  la Salle des Ambassadeurs du Casino Municipal de Biarritz se déroulera le prestigieux bal russe, destiné à une élite fortunée : plusieurs centaines de convives, dont une grande partie vient de Russie par avion spécial, devraient s’y presser à la recherche du temps perdu des tsars Romanov...  Luxe, volupté et insouciance, ici.

    Mais  traque aux homos là-bas !

    Le 11 juin 2013, le Parlement russe a  adopté à la quasi unanimité une  loi interdisant "la propagande" (sic)  pour les "relations sexuelles non traditionnelles" (re-sic)  sous le prétexte de protéger les enfants …

     Dans la réalité le seul fait de « diffuser de l’information » visant à susciter des idées sur l’égalité sociale entre des relations hétérosexuelles et homosexuelles est  désormais interdit.

    Cette loi qui menace tout type de discours ou discussion publique sur ces thématiques est un outil d’intimidation  des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles de Russie ainsi que toutes les personnes LGBT voyageant dans ce pays.

    Pire !  Cette loi  a constitué un signal fort, légitimant  des passages à l'acte monstrueux contre des LGBT :   de nombreuses ONG comme  Human Rights Watch  rapportent  que des groupuscules  fanatisés piègent via les réseaux sociaux,   des jeunes homos, les humiliant, les torturant  même *, et cela  dans l’indifférence complète  des autorités .

    Les députés russes se prépareraient maintenant à débattre d’une nouvelle loi  prévoyant de retirer aux homosexuels leurs droits parentaux…

    A l’heure où la France a adopté une loi permettant le mariage et le droit à l’adoption pour les couples de même sexe, nous ne pouvons fermer les yeux sur  de tels évènements qui bafouent les droits humains les plus élémentaires.

    C’est pourquoi notre association interpelle publiquement Monsieur le Vice Consul honoraire de Russie à Biarritz :  

    Vous qui vous félicitiez voici peu, du retour des Russes dans notre cité de Biarritz, aurez vous à cœur de dénoncer la gravité des menaces qui pèsent sur les LGBT en Russie ?

    Alerterez-vous les convives du bal sur  ces dérives dramatiques qui sont contraires aux engagements européens et internationaux en matière de respect des droits humains ?

    * article du journal Le Monde

  • INFO ARTE : RUSSIE, LES HOMOSEXUELS PARIAS DE LA SOCIETE

    En Russie, l’homosexualité est considérée comme une maladie   et toute communication sur ce sujet réalisée par les LGBT est punie par la loi. Seul le site "enfants 404" - 404 comme "page inexistante" en informatique - apporte un peu de soutien aux jeunes gays et lesbiennes. Le reportage de Mascha Rodé à découvrir sur le site d’ARTE

     

     

  • ETEIGNONS LES BOUGIES, RALLUMONS LES LUMIERES !

    abcd.jpg

    Un tract  devrait être distribué dans toutes les écoles et tous les collèges du 64  par la Manif pour Tous déguisée en Collectif de Parents d'Elèves du 64...Le début du papier est édifiant: "PARENTS ! ATTENTION! L'école va inciter votre enfant dès 6 ans à choisir sa future orientation sexuelle, masculin, féminin, neutre, autre". Car le nouveau  cheval de bataille des anti-mariage pour tous est l’invasion de la « théorie du genre » qui se glisserait partout et notamment à l’école à travers   un programme expérimental  dans notre académie de Bordeaux intitulé  « l’ABCD de l'égalité » ; à leurs yeux un sombre complot des LGBT alliés aux féministes : c’est tout dire !. On en rirait bien mais l’objectif de leur agitation est d'inquiéter les parents avec une campagne calomnieuse qui déforme largement le contenu et le propos de "L'ABC de l'égalité" car la réalité de cette expérimentation est de lutter dès le plus jeune âge  contre les discriminations homophobes, les stéréotypes sexistes et les inégalités filles-garçons.

    Détaillons d'abord ce qu’est cette expérimentation  : « Les "ABCD de l'égalité" ce sont des outils pédagogiques, adaptés à chaque niveau scolaire, de la maternelle au CM2. Ils  veulent permettre aux enseignants à la fois d'interroger leurs propres représentations mais surtout de sensibiliser les enfants aux stéréotypes, au respect mutuel, à la mixité et à la lutte contre les violences. Les enseignants spécialement formés et aidés par un kit pédagogique interrogeront donc les enfants sur leurs représentations à travers les situations d’apprentissage, dans la classe (sciences, éducation physique et sportive, maîtrise de la langue, etc.) et en dehors. Les parents seront associés à cette expérimentation et à son évaluation avant une généralisation à la rentrée 2014-2015 du programme sur tout le territoire. »

     Et remettons en place quelques propos fumeux développés par la Manif pour Tous : d’abord , la "théorie" du genre n' existe pas ! Ce terme de « théorie » a été inventé par ceux la même qui veulent  le stigmatiser.  Leur démarche s’apparente à celle des conservateurs américains qui attaquent systématiquement l’enseignement de la biologie dans les écoles américaines en prenant pour cible la «théorie de l’évolution», aux côtés de laquelle il faudrait, d’après eux, enseigner la «théorie du dessein intelligent» - résurgence du créationnisme le plus antiscientifique.

    Il existe par contre des études sur le genre. Apparue dans les années 70 aux Etats-Unis sous le terme de "gender studies",  ces études  s'interrogent sur les identités sexuées et sexuelles et sur la manière dont les normes se reproduisent jusqu'au point de paraître naturelles.Ces études abordent le fait que selon que l'on nait homme ou femme (d'un point de vue biologique), on ne sera pas éduqué de la même façon. Le concept du genre ne dit pas que le bébé nait asexué, mais que, selon son sexe biologique (c'est à dire s'il nait garçon ou qu'il nait fille) il sera éduqué différemment.

    Le genre en tant que concept permet donc d'étudier plusieurs pans de nos sociétés : le travail (via les inégalités salariales entre hommes et femmes par exemple), la politique (avec la question de la parité et de l'accès à des postes de pouvoir), l'histoire (comment les femmes ont pu conquérir leurs droits politiques par exemple, ou bien comment on considérait les femmes au XVIème siècle).

    Accréditer l’idée selon laquelle  des analyses forment une théorie visant à nier l’existence de différences entre les êtres humains, alors que ces travaux cherchent à penser le sens de ces différences et les effets politiques et sociaux qui s’y attachent, est tout simplement pathétique.

  • PAU : AGRESSION HOMOPHOBE

     HOMOPHOBIE.png

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    L’association des Bascos dénonce avec la plus grande fermeté la violente agression à caractère homophobe qui s’est produite lundi 15 juillet à Pau :

    Aux alentours de 5h 30, devant la discothèque « L’Esprit » des individus ont lancé des insultes homophobes à un groupe de personnes avant  que l’un d’eux  frappe Guillaume d’un coup de poing.  La victime est alors tombée lourdement, heurtant de la tête le sol et perdant connaissance. Il a fallu plusieurs minutes de massage cardiaque pour le ranimer.

    Force est de constater que les appels auprès de la police ou des pompiers n’ont déclenché le moindre secours. Ce sont les amis de la victime qui ont dû assurer dans l’urgence la prise en charge de Guillaume.

    Cette incompréhensible absence de réaction a conduit le compagnon de la victime à saisir immédiatement monsieur le Préfet des Pyrénées atlantiques.

    Par ailleurs une plainte a été déposée  depuis au commissariat de Pau.

    L’association des Bascos demande aux autorités que tout soit mis en œuvre pour retrouver les coupables dans les plus courts délais.

    Cette agression d’une extrême gravité illustre malheureusement le climat délétère qui s’est installé en France depuis plusieurs mois et qui conduit à l’expression d’une homophobie désormais « décomplexée » voire violente.

    L’association alerte les autorités sur les dangers d’une telle situation et a décidé de leur adresser un courrier en ce sens.

    L’association des Bascos souhaite des  vœux de prompts rétablissements à Guillaume qui depuis plusieurs années contribue à la réussite de la Lesbian Gay Pride de Biarritz.

    L’association travaille à la mise en place d’une campagne contre l’homophobie sur le Pays basque et le Béarn.

     

  • 17 MAI BAYONNE: SOIREE APERO - PINTXOS - AVANT PREMIERE CONTRE L'HOMOPHOBIE

    alata.jpg

    A l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, Les BASCOS avec le COLLECTIF POUR LES LIBERTES DE CHOIX vous invitent à une soirée APERO-PINTXOS- pour l'AVANT PREMIERE du film  ALATA à l'AUTRE CINEMA DE BAYONNE.

    Nimer, un étudiant palestinien réfugié clandestinement à Tel Aviv, rêve d’une vie meilleure à l’étranger. Une nuit, il rencontre Roy, un avocat israélien. Ils s’éprennent l’un de l’autre. Au fil de leur relation, Nimer est confronté aux réalités cruelles de la communauté palestinienne – qui rejette son identité – et de la société israélienne – qui ne reconnaît pas sa nationalité. Sur fond de lutte familiale, politique et sociale, Nimer doit choisir entre la vie qu’il espère et son amour.

  • MERCREDI 24 AVRIL 18H 30 A BAYONNE : RASSEMBLEMENT POUR L'EGALITE EN MARCHE

    2078349083.jpg

    Mardi prochain aura lieu le vote solennel de l’Assemblée nationale sur le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Si, comme cela est prévisible, les députés ne modifient pas les 17 articles revus par le Sénat, la loi sera alors considérée comme adoptée.

    Pour acter ce vote historique, les Bascos avec le Collectif pour les libertés appellent à un rassemblement symbolique et festif le mercredi 24 avril à 18h 30 devant la mairie de Bayonne.

    Le Collectif lancera à cette occasion sa campagne contre l’homophobie qui s’affiche hélas au grand jour depuis des semaines. Cette campagne comprendra

    - Un Appel d’associations, de partis et de syndicats du Pays basque contre l’homophobie.
    - Une lettre aux maires et conseils municipaux du Pays basque pour qu’ils s’engagent dans le cadre de la journée mondiale contre l’homophobie.
    - Une soirée à l’Autre cinéma le vendredi 17 mai 19h 30 avec l’avant première du film ALATA : récit de l'amour naissant entre un étudiant palestinien et un jeune avocat israélien.

    Le Collectif pour les libertés Les Bascos ; le Planning Familial AD 64 ; Aides ; Collectif féministe contre les violences sexistes ; lePAF !; LDH ; Indar Beltza ; Associations Familiales Laïques 64  ; PC64 ; Jeunes communistes ; Gauche Anticapitaliste P.B ; Parti de Gauche ; la FASE 64 ; NPA ; Parti.Socialiste 64 ;  Union Syndicale Solidaires ;  Sud Santé Sociaux ; FSU64 ;CGT éduc'action, LAB ; Attac P.B ;  Vegan P.B. 

  • INSENSE OU IMMORAL LE MARIAGE POUR TOUS ?

    mouton gay.jpg

    " LE MARIAGE HOMOSEXUEL : INSENSE OU IMMORAL" ... L'évêché de Bayonne propose  dans le cadre de la préparation de "Diocèse en Fête" (vous avez bien lu !!!) en partenariat avec Famille Chrétienne, Jean Villeminot (Diacre),  une conférence à la maison diocésaine de Bayonne (10 avenue Jean Darrigrand) , mercredi 20 mars à 20h30, sur le thème : "Le mariage homosexuel : insensé ou immoral ?"....

    Et au prochain épisode est-ce que ce sera « flagellation ou lapidation pour les couples homosexuels mariés? Décidément le ridicule n’a pas de limite !

  • RETRO 2012: LES BASCOS D'AVRIL A JUIN

    Nous reprenons notre rétro 2012 avec des photos des Bascos d’Avril à Juin. A suivre...

    Balade dans les dunes de Messanges

    P1030507.JPG

     campagne des Présidentielles et des législativesLogoWeb_green_exp.png

    Semi marathon Lou Semisens

    788725938.jpg

    3429166375.jpg

    Rando d'Halzamendi avec Gehitu

    P1030711.JPG

    P1030684.JPG

    P1030702.JPG

    Journée mondiale contre l'homophobie à l'Atalante

    weekend-starring-tom-cullen-and-chris-new-11.jpg

    Fête du cidre à Usurbil

    2466873876.jpg

    3652819637.jpg

     

    Week-end en Charentes

    P1030774.JPG

    P1030824.JPG

    P1030956.JPG

    Lesbian gay pride Bordeaux

    P1040047.JPG

    P1040032.JPG

    P1040033.JPG

    P1040058.JPG

    Lesbian Gay pride Biarritz organisée par les Bascos et dédiée à Léa & Angy

    540053_217215788397192_302207968_n.jpg

    DSC06914.JPG

    2777549745.jpg

    2278290495.jpg

    DSC06881.JPG

    DSC04490.JPG

    DSC06983.JPG

    DSC06944.JPG

    Gay pride 2012 2.jpg

    Fête d'été des Bascos

    P1040090.JPG

    P1040078.JPG

    Lesbian gay pride de Saint sébastien

    3066698614.jpg

    P6280012.jpg

    o12-26.jpg

    A suivre: de juillet à Septembre

  • RETRO 2012: LES BASCOS D'OCTOBRE A DECEMBRE

     Nous reprenons notre rétro 2012 avec des photos des Bascos d'octobre à décembre :

    Le Mendibel

    P1050225.JPG

    P1050213.JPG

    P1050250.JPG

    La Rhune orientale

    P1050475.JPG

    P1050510.JPG

    Getaria

    P1050324.JPG

    P1050342.JPG

    P1050365.JPG

    Le Mondarrain

    P1050577.JPG

    Mariage pour tous

    2995370631.jpg

    Mêmes droits pour toutes les familles

    184945_292251874226916_1251627441_n.jpg

    Le baiser de l'hôtel de ville !

    2514440022.jpg

    Première des Invisibles à l'Atalante

    affiche-Les-Invisibles-2012-1.jpg

    Manifestation pour nos droits

    3985879772.jpg

    3224488783.jpg

    Manif pour l'égalité à Bordeaux

    BORDEAUX 1.jpg

    BORDEAUX 2.jpg

    BORDEAUX 3.jpg

    Bianditz

    DSC08948.JPG

    Bilbao

    3438239345.jpg

    3385758718.jpg

    JOYEUSES FÊTES DE FIN D'ANNEE !

  • BAYONNE JEUDI 29 NOVEMBRE 19 H 30 PREMIERE DU FILM "LES INVISIBLES"

    affiche-Les-Invisibles-2012-1.jpg

     

    JEUDI 29 NOVEMBRE 19h 30  A  L’AUTRE CINEMA DE BAYONNE

    PREMIERE DU FILM    « LES INVISIBLES »

    Soirée-débat autour du film Les Invisibles en présence de Thérèse Clerc, l'une des protagonistes du film. Apéritif proposé par l'association les Bascos à partir de 19h30.

    Alors que le projet de loi pour le mariage révèle toutes les homophobies, les BASCOS, association LGBT du Pays basque vous invite à découvrir ce film choc.

    Des hommes et des femmes, nés dans l'entre-deux-guerres. Ils n'ont aucun point commun sinon d'être homosexuels et d'avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l'amour. Aujourd'hui ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagée entre la volonté de rester des gens comme les autres et l'obligation de s'inventer une liberté pour s'épanouir.

    Ils n'ont eu peur de rien…

     Nouvel Obs : Un documentaire beau et puissant, où pour la première fois des hommes et des femmes racontent leur vie homosexuelle face caméra.

    Les Inrocks : Les Invisibles », un documentaire fragile troué d’instants magiques.

    La dépêche : Un film poétique, d'une rare intensité émotionnelle.                                     

    Télérama : en filigrane, une évocation passionnante de la vie gaie et lesbienne en France depuis un demi-siècle.

  • EN REPONSE A FRANCOIS LEBEL, MAIRE UMP DU 8ème ARRONDISSEMENT

    Humain inhumain.jpg

    Cher collègue,

    En publiant votre édito "Non !", vous me faites penser à ces professeurs américains qui refusent d’enseigner les théories de Darwin. En effet, le progrès a toujours fait peur à certains, mais il a bien fallu un jour décider d’abolir l’apartheid, de donner le droit de vote aux femmes, d’opérer à cœur ouvert, de marcher sur la lune ou de penser à sonder Mars… La nature humaine cherche, depuis la nuit des temps, à mieux se connaître, à mieux se comprendre et à mieux aimer.

    C’est pour toutes ces raisons que je vous recommande la lecture du texte remarquable de Judith Butler "Humain, inhumain" (paru en 2005), dans lequel elle écrit :

    "Le sujet n’est pas un effet nécessaire, produit par la norme, il n’est jamais non plus complètement libre d’ignorer la norme qui inaugure sa réflexivité ; on se bat invariablement contre les conditions de sa propre vie que l’on n’a pas été en mesure de choisir".

    Sachez donc que je n’ai pas choisi d’être homosexuel, tout comme, je pense, vous n’avez pas fait le choix d’être hétérosexuel. Je n’ai d’autre souci que d’être un citoyen à part entière, traité avec égalité par la loi.

    Républicainement vôtre,

    Christophe Girard ( maire PS du 4ème arrondissement)

    Je ne peux que renvoyer vers la tribune que j'avais signée ici il y a quelques semaines : "L'homoparentalité, un hommage à la famille 'traditionnelle'"