Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • FRISSONS SUR LA CÔTE BASQUE: SURFER SUR LES VAGUES GEANTES

    Ces derniers jours, les vagues géantes qui ont déferlé sur la côte basque pendant la tempête ont fait le délice des surfeurs.

     

  • SAN SEBASTIEN: EXPO PHOTOS " ÁNGELES CAÍDOS DEL CIELO"

    Le photographe  Iñaki Verdejo Mateo nous offre au siège de Gehitu une exposition baptisée « ÁNGELES CAÍDOS DEL CIELO » et qui raconte le destin d’anges chassés du ciel ( ?) et errant dans un monde urbain et désolé…

     

    Horaires : du lundi au vendredi de  9:00 à 14:00 et de 16:00 à 20:00 ; et le samedi de 16:00 à 20:00. Au nouveau siège de Gehitu, l’association LGBT de San Sébastien, Paseo Kolon 50, en el barrio Gros. Entrée libre.

     

  • LES POILUS DE LA GRANDE GUERRE ETAIENT-ILS TOUS HETEROS ?

     

     poilu 2.jpg

    Etrange  question me direz-vous en ce jour de commémoration tous azimuts ? L’iconographie, cartes postales et autres illustrations dans les manuels scolaires nous représentent en effet toujours le poilu rêvant de sa Rosalie… mais il y avait statistiquement de nombreux homos parmi les combattants. Curieux, nous avons interrogé notre nouvelle pythie  (Google !) et obtenu des bribes de réponse qu’il nous faut selon la tradition antique interpréter. 

      Ainsi le musée canadien de la guerre écrit (ici)  sur son site " Il y eut peu de cas d'homosexualité rapportés par les soldats dans leurs lettres et mémoires personnels, mais comme il s'agissait d'un crime punissable en vertu du droit militaire on n'en parlait probablement pas." 

     Plus loin une intéressante monographie universitaire de Régis Revenin intitulée : "homosexualité et prostitution masculines à Paris 1870 – 1918" nous apprend que les militaires constituaient 5 % des homosexuels surveillés ou arrêtés par la police des mœurs (c’était plus que les coiffeurs !). Et de rappeler la descente de police à l’hôtel Marigny en 1918 où la police découvrit un certain Marcel Proust en compagnie de soldats. 

    POILUS 14-18.jpg

    Plus généralement l’armée comptait bien de nombreux homos et parfois au plus haut niveau (comment ne pas penser à Lyautey ?) et ces soldats ont combattu aussi courageusement  que les autres dans cette terrible guerre civile européenne. Mais l’homosexualité était  punissable et donc cachée. Et dans la société de l’époque, dans la presse, l’homosexuel (forcément efféminé) est présenté comme un traître potentiel.  

    Alors ne connaîtrons- nous jamais peut-être ces histoires qui ont tant compté dans les vies de ces hommes ? Le rédacteur de feu le site GAYKOSMOPOL  nous conseille « de (re)lire le dernier volume de la "Recherche du temps perdu", le "Temps retrouvé" de Proust pour y découvrir les bordels gays de l'époque, dans lesquels des ouvriers ou des soldats se vendaient aux messieurs plus fortunés. De manière générale, dans toute l'oeuvre, le Baron de Charlus a des relations notamment avec des militaires, et à la fin de l'oeuvre on découvre aussi que le plus beau des militaires, un officier, Saint-Loup, est homosexuel. » 

  • ALERTE: TENTATIVE DE SUPPRESSION D'UN AVANTAGE FISCAL DU PACS

    TAXES PACSES.jpg

    COMMUNIQUE DE SOS HOMOPHOBIE

     

    Nous savons le gouvernement français actuel peu alerte sur l'égalité entre les citoyens et citoyennes de France. Nous connaissons la surdité d'une bonne partie de la classe politique depuis plusieurs années quant aux discriminations dont sont encore victimes plusieurs millions de Français-es. Nous sommes bien témoins de ses tractations pour établir des hiérarchies entre les populations. Mais l'amendement déposé ce mardi 9 novembre par le député Hervé Mariton et ses collègues UMP dans le projet de loi des finances 2011 marque une nouvelle avancée dans le conservatisme et les inégalités. La commission des Finances a adopté cet amendement. Si nous avions encore besoin d'une preuve, la voici : pour les gays et les lesbiennes de France, le mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy sera non seulement marqué par l'immobilisme (refus des pensions de réversion pour les couples pacsés, refus du mariage et de l'adoption...), mais également par un retour en arrière catastrophique en matière de droits des personnes LGBT. Et, une fois de plus, nous sommes loin derrière les autres pays européens.

     

    Comme si cela ne suffisait pas que les gays et lesbiennes soient discriminé-e-s et n'aient pas accès au mariage, mais uniquement au PaCS, la commission des Finances souhaite maintenir l'avantage fiscal de la triple déclaration des revenus pour les couples mariés, mais pas pour les couples pacsés. Les lesbiennes et gays, qui n'ont d'autre choix pour s'unir et faire reconnaître civilement leur union que de contracter un PaCS, seront donc celles et ceux qui participeront le plus à l'effort de réduction du déficit de l'Etat. Un couple hétérosexuel, visiblement seule union valable aux yeux de la majorité actuelle, aura toujours la possibilité de se marier, et donc de bénéficier d'avantages fiscaux. Les couples homosexuels sont, une fois de plus, lesés, discriminés, considérés comme inférieurs.

     

    A l'heure où le gouvernement prône des mesures anti-discriminatoires à l'école et dans le sport et déclare vouloir s'engager contre l'homophobie, et après des années de lutte pour approcher le régime des couples pacsés sur celui des couples mariés, cet amendement est purement et simplement une nouvelle attaque à l'endroit des couples de même sexe. Il est des paradoxes qui glissent très facilement vers l'hypocrisie.

     

    SOS homophobie exige depuis plusieurs années que les gays et lesbiennes aient accès au mariage. Nous appelons le gouvernement à faire barrage au rétablissement de cette discrimination. Une hiérarchie de droits entre différents contrats d'union n'est justifiable qu'à la condition fondamentale, immédiate et non discutable que tous les couples, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels, n'aient accès à l'ensemble de ces contrats.

     

  • BIARRITZ : "ERECTION" POUR DEBUTER LES RENCONTRES IMPROBABLES

    AFFICHE-RENCONTRES-IMPROBABLES.jpg

     Organisé depuis 2006 par la compagnie "lézards qui bougent", le festival "Rencontres Improbables"  propose sur Bayonne, Anglet et Biarritz  de nombreuses formes artistiques contemporaines : vidéo,  danse,  musique,  cinéma.

    L’année dernière, 12 000 mille personnes ont pu croiser ces spectacles ou installations dans divers lieux et parfois les plus inattendus :  vitrines des Galeries Lafayette,  Conservatoire de Bayonne,  Colisée à Biarritz,  Cinéma Le Royal de Biarritz…

     L’édition 2010 se déroulera du samedi 13 au 27 novembre.

    La compagnie Dernière Minute de Pierre Rigal ouvrira le festival avec le solo de danse "Érection" au Colisée de Biarritz : "Un homme, étendu au sol, va raconter la longue histoire de son passage de la position couchée à la position debout"

    Locations auprès de l'office de tourisme de Biarritz au 05 59 22 44 66. Tarif unique de 10 euros.

     

    PROGRAMME DU FESTIVAL

  • SAN SEBASTIEN: FRANZ FERDINAND SUR SCENE SAMEDI DERNIER

    Franz Ferdinand ( groupe de rock écossais que votre bascoblogeur apprécie !) s'est produit samedi soir à l'ancienne manufacture de tabac Tabakalera de Saint-Sébastien (Donostia).

     

    Voici la vidéo mise en ligne par eitb

     

     

  • BASCOBAROUDEURS: C'EST REPARTI POUR LA SAISON 2011 !

    Samedi 6 novembre, gîte Etche zaharria à Bidarray , c’était donc la VIIème  assemblée des Bascobaroudeurs. Dès le début de l’après-midi, une escouade de marmitons s’était activée sous l’autorité de « grande toque » alias Ba, pour préparer le voyage  vers les terres lointaines de l’Orient. Au menu : rouleaux de printemps et nems, poulet aux champignons noirs accompagné de son  riz cantonnais, salade de fruits des tropiques avec son parfum de saké. 

    A l’heure de l’apéro, ils étaient une bonne cinquantaine à goûter le cocktail à base de saké ( foutu saké) : le ton était donné , la soirée serait …exotique! 

    Quelques verres plus loin… Sylvie et Erik ont fait le bilan des activités de l’association pour la saison passée : deux randos par mois, des week-ends réussis à Formigal (merci Nath et Mika !), à Iraty  (bravo Stéphane!), à Ordessa (chapeau Catherine !), à Ainhoa ( merci Isabelle et Sylvie), à la Sierra de Guara ( super Flo et Dominique), et dans le Périgord ( superbe Christophe)  ; une participation remarquée à la Gay pride de Bordeaux et  Biarritz. Et l’annonce  des  consignes nouvelles : seul l’envoi au trésorier d’un chèque validera l’inscription à un futur week-end.  

    Puis proposition par Bernard de création d’une nouvelle association complémentaire aux Bascos et qui à partir de janvier 2011 offrira un programme mixant culture, fête et identité. Proposition suivie d’un « remue-méninges cahotique » qui a conduit les adhérents à choisir au clair de lune… le nom de cette structure, nom qui  sera dévoilé début décembre pour le lancement officiel de cette nouvelle sphère. 

    Quelques verres de saké plus loin, dans une ambiance un brin désordonnée ( foutu saké !!!), élection  du nouveau comité de direction des Bascobaroudeurs pour la saison 2011.  

    Rendez-vous a été pris pour le 4 décembre 2010 à 16h, maison des associations de Biarritz afin de préparer le programme 2011 des Bascobaroudeurs. Chacune et chacun est invité à venir avec propositions, remarques ou critiques pour continuer ensemble l’aventure !

     

    AG BASCOS 009.jpg

    AG BASCOS 008.jpg

    AG BASCOS 024.jpg

    AG BASCOS 023.jpg

    AG BASCOS 044.jpg

  • KING KELLY X

    L'Américain Kelly Slater ( notre chouchou),  vient de décrocher à 38 ans un dixième titre mondial historique,  lors du Rip Curl Pro Search" de Porto Rico qu'il vient de remporter ce samedi.

  • BARCELONA : KISS - IN FOR THE POPE !

    Le pape Benoît XVI a appelé dimanche à Barcelone, les Etats à apporter "assistance et protection" à la famille comme union "indissoluble d'un homme et d'une femme" ; un message clair au gouvernement espagnol, qui a ouvert en 2005  le mariage aux gays et lesbiennes. Petit provocateur !

     

    Pour « fêter » le séjour de Benoît , nos ami(e)s catalans ont organisé au passage de la papamobile un joyeux kiss-in de circonstance !

     

     

  • TELECHARGEZ LE NUMERO DE NOVEMBRE DE GEHITU MAGAZINE

    Le numéro de novembre du magazine de GEHITU ( l’association LGBT de San Sébastien) est désormais en ligne avec des pages en français. Pour le télécharger , cliquez sur la photo !

     

  • PARTEZ VITE A LA RECHERCHE DE VOTRE LOINTAIN COUSIN D'AMERIQUE !

    NAVIRE COLSON.jpg

     Les Basques ont connu au cours de l’Histoire de grandes vagues d’émigration. On estime à 4.500.000 les personnes d'origine directe basque à l'étranger et à 15 000 000 celles ayant un nom de famille basque. En Argentine ce sont ainsi pas moins de 10% de la population totale qui ont des origines basques, en Uruguay 14%  et au Chili 20% ! C’est dire !

     

     Découvertes dans les années 90,  les archives du souletin Guillaume Apheça (1828-1919), agent d'émigration pour l'agence Colson de Bordeaux, constituent à cet égard un témoignage exceptionnel de ces grands départs.

     

     Parmi les documents retrouvés, se trouvent des cahiers, des classeurs, des lettres et de multiples feuilles volantes ayant appartenu à cet agent d’émigration mais aussi sept registres de départs et de paiements pour l'Argentine. Ces registres, couvrent la période de 1856 à 1913 et recensent près de 15 000 noms de voyageurs (émigrants, marchands) pour la plupart originaires de Soule et de Basse-Navarre.

     

     L'Institut culturel basque, l'association Euskal Argentina et celle des Amis du Musée de Basse-Navarre, se sont associés pour mettre à disposition du grand public, sur le portail internet eke.org, une version simplifiée de ces registres. Partez donc  vite à la recherche de votre lointain cousin d’Amérique en cliquant ICI ! 

  • CE SOIR A BAYONNE:"MOI, LA FINANCE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE"

    MOI LA FINANCE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE.jpg

    Dans le cadre du mois de l’économie solidaire, l’Atalante de Bayonne nous propose une soirée commençant dans une ambiance guinguette autour d’un buffet équitable pour continuer à 21 h par la projection du film «  Moi, la finance et le développement durable », film réalisé par Jocelyne Lemaire Darnaud à qui nous devons notamment « Paroles de Bibs » 

     

    Synopsis : Tout a commencé un jour par un appel de ma banque. On me proposait de placer de l’argent sur un livret développement durable. Mais quand j’ai posé la question : développement de quoi ? Et durable pour qui ? On n’a pas su me répondre ! Alors, j’ai pris ma caméra !

     

    A propos de ce film, Alain Riou écrit dans le Nouvel Obs : "Autour de l’idée d’un investissement responsable,  la réalisatrice nous fait connaître un certain nombre de gens qui luttent et souvent gagnent leur combat contre les placements immoraux … On rencontre en chemin des investisseurs, des économistes, des syndicalistes, et même une religieuse et un père jésuite, qui appliquent à la lettre les mots des Ecritures. Et on voit que Moïse peut effectivement nous sortir de la mouise, sans génuflexions ni prières, mais avec ardeur et réflexion. Beau message."

  • PLANETE SURF EN DEUIL : DECES D'ANDY IRONS

    andy_irons.jpg 

     L'Hawaiien Andy Irons,  champion de surf vient de décéder à Dallas à l’âge de 32 ans.  

    Arrivé sur le circuit pro en 1998, Andy Irons a connu une période faste de 2002 à 2004 en remportant trois titres de champion du monde. Durant cette période, il avait notamment triomphé trois fois de suite lors du Quiksilver Pro France ici à Hossegor. 

    Andy Irons était le plus grand champion de surf après Kelly Slater, les deux champions se livrant un véritable  duel aquatique. Le dernier trophée, remporte par Andy Irons ce fut début septembre sur l'une des vagues les plus dangereuses du monde à Teahupoo  au Billabong  pro de Tahiti.

     

     

      

  • LA BD DE LA SEMAINE DU CINEMA FANTASTIQUE ET DE TERREUR

    La Bibliothèque municipale et le Centre culturel Okendo de San sébastien  ( Donostia) accueillent une exposition  de plusieurs artistes du monde de la bande dessinée et de l'animation. A découvrir sur cette vidéo de EITB